Chloé nous raconte son séjour

Chloé nous raconte son séjour de 6 semaines en Australie durant l’été 2013, depuis Warwick où elle vit une nouvelle expérience internationale en participant dans le cadre de sa troisième année de licence de droit du programme Erasmus+.

Et de nouveau rencontre des Australiens avec qui elle fait revivre les souvenirs de « son Oz » !

Elle part avec l’association pour un séjour en immersion totale ; elle connaît cette forme de séjours pour en avoir entendu parler par une amie et elle sait que c’est le meilleur moyen pour progresser en anglais.

Chloé va une première fois lorsqu’elle est en 3ème aborder le sujet de cette expérience en Australie à ses parents. Le projet est oublié… mais quand Chloé prépare sa poursuite d’étude elle se rend compte de l’importance du niveau d’anglais et d’expériences extra-scolaire pour présenter des dossiers pour les grandes écoles. La rencontre avec Christine, la présidente et fondatrice de l’association, est l’opportunité pour les parents de se rendre compte de la portée de ce séjour et des valeurs de l’association : le partage, le respect, l’ouverture au monde.

Chloé contrairement à d’autres jeunes du programme se retrouve la seule Française dans l’établissement partenaire. Un mal pour un bien car son immersion était entière ! La rencontre avec sa correspondante est forte… « elle est moi en australienne ». En effet les deux jeunes filles vont se trouver énormément de points communs jusque dans les filières d’études. Même le rythme de vie de la famille est similaire au sien. Si le départ de France a été un peu douloureux, son engagement auprès de sa famille et dans la vie de son lycée étaient tels qu’elle n’a pas eu le mal du pays !

La famille d’accueil de Chloé va s’occuper d’elle : elle va faire quasiment tous les musées de Melbourne, aller au cinéma, faire de l’escalade au Hanging Rock à Victoria, partir dans leur maison sur la Great Ocean Road, aller au zoo voir des kangourous… Qu’elle côtoie déjà tous les matins car sa famille habite à l’écart de la ville et ils viennent jusque dans leur jardin à l’heure du petit déjeuner ! Melbourne est immense comparée à Bordeaux, encore plus du haut de l’Eureka Tower, ou du bas des immeubles. Et une des grandes différences avec la France ce sont les fumeurs : il n’y en pas « presque » pas !

Lors de la sortie à Hanging Rock avec le père, le frère et Elke, Chloé a vraiment eu ce moment, ce déclic…sans doute dû à l’effort d’escalader les rochers… une fois en haut avec sa correspondante elle a profité de son de leur moment ! Le lien est fort et ces amies du bout du monde se sont retrouvées cet été en Thaïlande !

Chloé a senti à son retour en France une forte amélioration de son niveau d’anglais tout comme le prouve son bulletin scolaire de l’époque, mais après un trimestre sans être en immersion et sans pratiquer elle a vite perdu ses réflexes. Elle regarde des séries en version originales et continue à beaucoup échanger par écrit avec Elke !

Si elle n’a pas eu le mal du pays en Australie … elle a eu le mal du pays une fois rentrée. L’envie de repartir, rejoindre ses amis, son lycée, la vie australienne a été très forte. Elle regrette un peu le comportement parfois froid des Français comparé à la chaleur humaine australienne : « à mon retour à l’aéroport j’ai demandé le choix des boissons et l’employé m’a répondu en me montrant le frigo derrière elle : ça» ce qui peut être déroutant quand on vient de passer du temps dans une culture plus chaleureuse et attentionnée !

« Chez moi on a une carte du monde à gratter… je n’ai pas voulu gratter toute l’Australie car je n’ai pas tout vu »… Chloé compte repartir en Australie visiter et découvrir les régions qu’elle ne connaît pas (encore). Vraie voyageuse elle a montré à ses parents pendant ces 6 semaines qu’elle pouvait se prendre en charge, profiter du séjour pour aller à la rencontre des autres, d’une autre culture. Et c’est pourquoi elle est partie un été seule faire le tour de l’Europe !

Cette expérience Chloé l’a valorisé rapidement ! Pour son dossier pour sciences po’ Paris on lui a demandé de parler de son expérience en immersion. Tout comme on demande si elle parle une autre langue que l’anglais… signifiant ainsi que l’anglais est attendu systématiquement !!

Cette expérience lui a donné l’occasion d’améliorer son anglais, d’aller à la rencontre d’un autre pays, d’une nouvelle amie et d’elle-même !

Chloé et sa correspondante
Chloé en soirée
Chloe Voyage